Dernier rdv du secteur picard avant la réunion des Hauts de France

Du mercredi 3 au vendredi 5 janvier 2018, c’était au tour des U15 secteur picard d’être réunis pour le dernier rassemblement géographique avant le regroupement de l’ensemble des U15 retenus pour le stage régional Hauts de France à Liévin du 27 février au 1er mars 2018.

Comme pour le Nord-Pas-de-Calais, nous explique Thierry Claeys, responsable du stage, le parcours pour ces jeunes garçons commence par le brassage en district, les détections puis la finale départementale. La seule différence d’organisation tient à la taille du district qui devra organiser plus ou moins de rassemblements pour composer son groupe. 

Rappelons-le, la division entre le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie jusqu’à cette étape se justifie par des critères géographiques. Thierry Claeys l’assure « cette gestion est un moyen de gérer le nombre, nous ne pourrions pas organiser le rassemblement des sept districts, y compris géographiquement, cela impliquerait de trop grands déplacements à ce stade. Et cela n’empêche pas l’unité de notre démarche, nous sommes cohérents dans notre façon de fonctionner ». 

La seule différence à souligner selon le responsable, c’est la différence des conditions dans lesquelles évoluent les deux groupes avant d’être réunis. En effet, les installations de l’Aréna Stade Couvert de Liévin sont beaucoup plus adaptées que celles de Montdidier. Les enfants ne bénéficient pas des mêmes avantages. « Nous devons avoir ces repères en tête et nous en tenons compte ». En discutant avec Thierry Claeys, nous apprendrons également que d’autres critères entrent en jeu dans leur rôle d’observateurs. Il explique notamment que compte tenu des différences inhérentes aux particularités de chaque district, les techniciens ont conscience que les oppositions peuvent favoriser ou défavoriser certains joueurs. Il y a donc six matchs pour avoir le temps de bien observer les joueurs dans des contextes différents. 

Une fois que les 50 joueurs retenus ( les deux secteurs Npdc et Picardie auxquels s’ajoutent 2 joueurs du Pôle de Reims et 18 de Liévin), ils seront réunis en un même lieu et bénéficieront alors du même cadre pour être observés. 

 

Comme leurs homologues la semaine dernière, Thierry Claeys, Fabrice Fagnoni et Sébastien Leraille sont unanimes, « nous sommes en présence de jeunes garçons en capacité de répondre à toutes les attentes de ce stage. Ils donnent le maximum d’eux même en fonction de leurs capacités ».

 

Comme à Liévin la semaine dernière, les points d’amélioration tiennent à la gestion de la pression que ces jeunes s’imposent ou subissent. La culture de la gagne est encore trop présente dans les clubs qui négligent les notions de plaisir du jeu. Thierry le déplore « lorsqu’on demande aux joueurs ce qu’ils doivent faire pour progresser, on constate qu’ils n’ont pas forcément de réponse. Nous ne les accompagnons pas assez pour répondre à cela. A trop être dans la réussite, la victoire, la performance, on passe à côté des notions de progression et d’évolution pour atteindre leur but ». 

Observer ces joueurs permet donc également de tirer quelques constats pour l’avenir. « Nous devons travailler pour que la philosophie des clubs s’ouvre davantage sur le devenir des joueurs, la façon dont ils progressent, évoluent et construisent personnellement et ensemble. Pour le moment, nous constatons qu’encore trop d’importance est accordée aux résultats. C’est la question du projet club qui est en jeu, il faut que ce projet club se recentre davantage sur l’accompagnement pour que l’entourage des équipes et les joueurs eux-mêmes avancent en ce sens. »

Pauline Cousin

District de l’Aisne

District de la Somme

District de l’Oise

 

Par Pauline Cousin

Articles les plus lus dans cette catégorie