Assemblée Générale : les bons chiffres de la Ligue

Le Davo Pévéle Arena d’Orchies accueillait, en ce jour du 11 novembre, la troisième assemblée générale de la jeune Ligue des Hauts de France, « la première réalisation financière de la fusion, la première consacrée aux résultats comptables,  » comme l’expliqua Michel Gendre, le Président délégué en ouverture.

 

En ouverture, une offre Nike fut présentée aux clubs, une offre innovante réservée au football amateur, une collection limitée de cinq produits (maillots, shorts, chaussettes, survêtements et ballons).

Ce fut également l’opportunité pour la Ligue de Football Amateur de participer à une Assemblée Générale de ligue. Pour Philip Guyot De Caila, son secrétaire général « c’est une volonté politique forte, un manque que nous allons combler. Il y avait une demande très forte des Ligues. Nous ferons aussi des séminaires dans toute la France. Le Président et le Président délégué vont se déplacer dans toutes les Ligues pour présenter les conventions d’objectifs de territoires. Les aides vont être co-construites avec les Ligues pour prendre en compte leurs spécificités ».

Outre le rapport moral, le bilan financier et le compte de résultat (adopté à près de 90%), le budget prévisionnel (adopté à 86%), les élections des délégués de la Ligue aux Assemblées Fédérales et de la LFA, l’autre point important fut la création du nouveau centre technique de formation à Amiens et notamment son coût 9 283 314 euros pour l’hypothèse haute, 7 439 114 pour l’hypothèse basse. 

Nous sommes allés à la rencontre des acteurs de cette matinée. Bruno Brongniart relevait la sérénité de cette AG. « Ce fut une assemblée sereine, sans houle comme annoncée et les résultats des votes sont encourageants. Nous sommes dans l’exécution de ce que nous avions validé en juin. C’est bien de présenter la LFA. C’est une façon de piloter différente de leur part. Le football amateur a besoin de proximité. Le partenariat avec Nike est très bon. Le travail de fusion, nous le faisons d’abord sur nous (au comité directeur). Le gain sur les remboursements de déplacements va pouvoir être mis sur Amiens ».

Pour Sébastien Legros, président de Brillon et Laurent Lacoche, trésorier, l’offre de Nike tombe à point. « Nous sommes à la recherche d’équipements. Nous pourrons anticiper pour la saison prochaine. C’est bien et plutôt sympathique qu’un représentant de la LFA soit présent. Cette AG, nous permet d’être au cœur de l’actualité. Les clubs sont entendus et disposent du même poids ».

Philippe Segonds, Président de Balagny (district Oise) avait fait du covoiturage avec Mickaël Guffroy son homologue et voisin de Cires lès Mello. « Cela nous permet d’échanger en cours de route. La fusion génère des déplacements supplémentaires. Nous avons mis deux heures pour venir. Ce qui va nous impacter, ce sont les nouveaux championnats de Ligue qui vont générer des coûts supplémentaires. C’est sympathique d’avoir prévu une petite collation. »

Pour Rony Humez, le vice-Président de Pont Flers, « ce partenariat avec Nike est une très bonne idée. Le jumelage entre les deux ligues ? Un début un peu compliqué à cause de nos habitudes. Il fallait y venir pour être une plus grande région de football. Cette AG est bien organisée. Les rapports sont clairs et compréhensifs. Plus le temps passe, on a de moins en moins de questions à poser. On peut alors parler de choses essentielles ».

Jean-Mary Mayeur  

Par Pauline Cousin

Articles les plus lus dans cette catégorie