Concours d’entrée au pôle espoir féminin

Publié le 31/05/2019

Dix-sept jeunes filles venues des Hauts de France, de Haute Normandie, de Champagne-Ardennes et de Paris Ile-de-France, ont passé l’examen d’entrée au pôle espoir féminin à Liévin. L’une d’entre elles, blessée, n’a malheureusement pas pu y participer. Seules sept seront retenues dont une gardienne. Elles pourraient même n’être que six car si la jeune Normande , n’était pas retenue au concours d’entrée au pôle France à l’INSEP, elle serait basculée sur Liévin. Au programme de ces deux jours, jeux réduits, travail technique, tests de vitesse, football à 11 mais également entretiens psychologique et sur le plan scolaire.

Nathalie Jarosz estimait que cette « belle génération possède beaucoup de qualités. Ce sont des jeunes filles à l’écoute, investies et travailleuses. Les places seront chères. » Elle tint cependant à rassurer celles qui ne seront pas retenues. « Nous continuons à les suivre. Elles pourront postuler à entrer ans une section sportive. Des passerelles sont même possibles entre sections sportives et pôle pour celles qui rentrent en première. »

Jean-Mary Mayeur

Par Laëtitia Lacour

Articles les plus lus dans cette catégorie